GynecoQuid



21. Fertilité. Quand consulter ? 

On a voulu “contrôler” les naissances, on a fini par les programmer.
Quand ça ne vient pas quand on a décidé, on s’impatiente. Ca n’est pas un jugement, c’est un constat.
Alors, quand consulter ? Quand est ce qu’on considère que c’est pas normal ?
On peut toujours consulter et se faire donner des conseils, voire simplement en parler et poursuivre la surveillance normale… frottis..
Maintenant, pour ce qui est de la recherche d’une étiologie ou pour un traitement, ça dépend du contexte. Quand un problème est connu, suspecté par l’histoire gynécologique, rien n’empêche de s’assurer du diagnostic et proposer un traitement qui rétablira la fertilité. Je n’ai pas d’exemple en tête.
Quand il n’y a aucun élément, après un petit bilan, un petit débrouillage, qui peut survenir après un an de tentative dans de bonnes conditions, on peut attendre jusqu’à deux ans pour entamer les examens et traitements agressifs.
C’est un avis personnel.
D’autres font différemment et ils ont leurs raisons.
– Updated: April 5, 2001