Je vais vous donner quelques explications sur le principe du diagnostic de grossesse par la prise de sang.
Quand la fécondation se fait, les multiplications commencent et le nombre de cellules augmente. L’œuf est toujours libre, il flotte dans la trompe et se dirige vers la cavité utérine.
Quand il a atteint la cavité, le nombre de cellules a considérablement augmenté, il va se creuser en son centre, un des pôle devient plus dense et il va donc s’alourdir, en quelque sorte.
Ce pôle “lourd” va prendre contact avec la muqueuse, le “sol” de la cavité utérine et l’œuf va se “poser”. il va se nider là et les cellules de la superficie de ce pôle “lourd” vont commencer à sécréter une substance hormonale semblable à celle qui a déclenché l’ovulation dont le but est de maintenir les sécrétions ovariennes pour qu’il n’y ai pas de règles.
S’il y avait des règles, l’œuf serait balayé. C’est cette substance que l’on dose pour savoir si vous êtes enceinte.

Vous comprenez donc qu’il n’y a pas de grossesse s’il n’y a pas cette substance dans votre sang.
Vous comprenez aussi que cette substance commence à être détectable dans le sang, mais à des quantités infimes, avant même le retard de règles. Cela ne signifie pas que je vous conseille de faire des tests avant le retard, ça ne serait pas raisonnable.